Suspendu par la FIFA : Le président de la CAF conteste sa sanction et saisit le TAS

Dans son appel déposé devant le Tribunal arbitral du sport, Ahmad Ahmad qualifie la décision de la FIFA d’impartiale

Suspendu par la Fédération Internationale de Football (FIFA) pour une durée de 5 ans, pour des faits de corruption, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Ahmad Ahmad, a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS), mercredi, pour contester sa sanction.

Ahmad Ahmad a déposé un appel auprès du TAS « pour contester fermement la condamnation prononcée » par la FIFA, a indiqué, mercredi, dans un communiqué, l’équipe de communication d’Ahmad Ahmad.

Le président de la CAF estime que la décision de la Commission d’éthique de la FIFA n’a pas été rendue « de façon juste et impartiale » à son endroit.

Pour rappel, la FIFA a annoncé, lundi, une « interdiction de toute activité relative au football (administrative, sportive et autre) aux niveaux national et international pour une durée de cinq ans », à l’encontre du Malgache, en tête de la CAF depuis 2017.

La chambre de jugement de la Commission d’éthique indépendante « a jugé Ahmad Ahmad coupable d’avoir enfreint les articles 15 (devoir de loyauté), 20 (acceptation et distribution de cadeaux ou autres avantages) et 25 (abus de pouvoir) de l’édition 2020 du Code d’éthique de la FIFA, ainsi que l’article 28 (détournement de fonds) de son édition 2018 », avait indiqué la FIFA dans un communiqué.

Ahmad avait 60 jours pour faire appel de cette décision de la FIFA.

Fatma Bendhaou – AA/ Peter Kum