RDC: libération des deux humanitaires du CICR Kidnappés dans l’Est

Le comité international de La Croix rouge a annoncé, samedi, la libération de ses deux agents kidnappés, fin novembre à la sortie de la ville de Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) où plusieurs groupes armés sont actifs.

« Les collaborateurs du CICR enlevés le 30 novembre dans la région du Nord-Kivu en République démocratique du Congo ont été libérés. Nous sommes soulagés du retour de nos collègues et nous nous réjouissons qu’ils puissent retrouver leurs familles”, a déclaré à Anadolu, la cheffe du CICR en RDC, Rachel Bernhard.

“C’est la fin de leur calvaire”, a ajouté la responsable, rappelant que cet enlèvement “et toute attaque à l’encontre de personnels humanitaires, peuvent mettre en péril des activités vouées à venir en aide à des communautés déjà durement touchées par le conflit”.

L’organisation internationale n’a pas communiqué sur les auteurs du kidnapping ni sur les modalités de la libération.

Les rançons font partie des principales sources de revenus pour la centaine de groupes armés qui sévissent dans l’Est de la RDC où les humanitaires sont régulièrement ciblés.

Dans la même région du Nord-Kivu, un convoi du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR) a essuyé des tirs des groupes armés, le 8 décembre. Le convoi était escorté par les Casques bleus de la MONUSCO.

C’est dans cette même province que l’ambassadeur d’Italie en RDC, Luca Attanasio, avait été tué par balles, en février 2021, à la sortie de la ville de Goma.

Nadia Chahed /Kinshasa/Pascal Mulegwa