Paris cherche «à confirmer la situation» après qu’une Française a annoncé la mort de ses 2 enfants dans un bombardement

La France cherche « à confirmer la situation » d’une famille française après que la mère a annoncé le décès de deux de ses enfants dans un bombardement à Gaza, a appris, mercredi, Anadolu de source diplomatique.

« La sécurité de nos compatriotes à Gaza est une priorité pour nous » et « nous rappelons la nécessité de protéger les populations civiles et de permettre la sortie de nos compatriotes de Gaza », assure la même source.

Cette déclaration intervient alors que mardi matin, une Française en charge de l’association « Sadaqa pour Gaza », a annoncé, sur son compte Instagram, le décès de deux de ses trois enfants.

« À 00h05, des missiles de l’armée ont visé la chambre où moi et mes enfants dormions. Uniquement notre chambre. Plusieurs humanitaires ont été visés ces derniers jours », a-t-elle détaillé, avant de préciser qu’elle était blessée au même titre que son troisième enfant et qu’ils sont tous français.

Aucun autre détail n’a été donné quant à la gravité de leurs blessures et à leur situation personnelle sur place alors que leur habitation a été détruite.

Les visages de Janna et Obeida, les deux victimes décédées, ont été massivement partagés sur les réseaux sociaux.

Si à ce stade Paris a déjà confirmé le décès de 31 Français en Israël, aucun chiffre n’a été communiqué concernant ceux qui auraient pu être tués à Gaza.

Emmanuel Macron indiquait néanmoins, mercredi soir depuis Le Caire, que la France comptabilise environ 50 de ses ressortissants à Gaza et souhaite pouvoir les évacuer si la situation l’exigeait.

Feïza Ben Mohamed