Nouvelles demandes au Parlement britannique pour la démission du Premier ministre

Boris Johnson affirme qu’il assume l’entière responsabilité du scandale des fêtes de Downing Street, ignorant tous les appels à sa démission.

Le Parlement britannique a renouvelé, mercredi, ses appels à la démission du Premier ministre Boris Johnson, sur fond de scandale de l’organisation d’une fête dans sa résidence à Downing Street pendant la période de confinement due au coronavirus.

Johnson a ignoré les appels à sa démission, affirmant qu’il portait « l’entière responsabilité » des fêtes qui ont violé les règles lors de l’épidémie de coronavirus, après la publication d’un rapport interne l’impliquant dans le scandale de « Partygate ».

« J’assume l’entière responsabilité de tout ce qui s’est passé sous ma direction », a déclaré Johnson aux législateurs, notant que le rapport appelait les dirigeants politiques et les responsables à « assumer la responsabilité ultime ».

Johnson n’a montré aucun indice sur une éventuelle démission à la suite de cette affaire.

A rappeler qu’en janvier dernier, Boris Johnson a dû faire face à des appels de vote de défiance à son encontre dans le cadre de cette affaire. Le responsable britannique s’était excusé pour sa participation à la fête qui s’est tenue dans le jardin du siège du gouvernement pendant la période de confinement, l’année dernière.

Mennatallah H. H. M. Said A.  *Traduit de l’arabe par Wejden Jlassi