Le Président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a annoncé la formation d’un nouveau gouvernement !

Mauritanie : Un nouveau Premier ministre et un nouveau gouvernement.

Le dimanche 9 aout 2020 en soirée, le Président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a annoncé la formation d’un nouveau gouvernement. Un remaniement avait eu lieu quelques jours à peine suite à un rapport parlementaire impliquant le Premier ministre et des membres du gouvernement, à des affaires financières de l’ancien Président. Pour rappel, la Haute cour de justice habilitée à juger le Président de la république en cas de haute trahison ainsi que la Commission d’enquête parlementaire créée pour auditionner l’ancien Président de la Mauritanie avaient permis la rédaction de ce fameux rapport sur Mohamed Abdel Aziz. 


Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a donc imposé, il y a peu, un remaniement pour donner aux ministres cités dans le rapport « le temps dont ils auront besoin pour prouver leur innocence » dans différentes affaires telles que les activités d’une société chinoise de pêche, Pully Hong Dong, la liquidation d’une société publique qui assurait l’approvisionnement du pays en denrées alimentaires, la gestion des revenus pétroliers ou encore la vente de domaines de l’État à Nouakchott. En outre, des investigations « en toute impartialité » ont été promise par la Présidence, si d’aventure, le parquet du tribunal de Nouakchott décidait sur base du rapport reçu d’ouvrir une enquête. Devant la gravité des faits reprochés, le Premier ministre Ismaïl Ould Bedda Ould Cheikh Sidiyaa avait été remplacé par Mohamed Ould Bilal mais dans la foulée 18 ministres sur 22 ont été reconduits dans leurs fonctions. 


Âgé de 57 ans, le nouveau premier ministre Mohamed Ould Bilal, bien qu’il soit issu d’un milieu modeste, a eu jusqu’à aujourd’hui un parcours professionnel impressionnant. Dans les années 90, Il fut le Coordinateur Régional du Programme National des micro-réalisations « Vivres Contre Travail » de la Wilaya de l’Assaba, une expérience qui lui apportera indéniablement une connaissance profonde du pays. Il fut ensuite le Chef Service des Etudes et Programmation à la Direction des Aides au Développement du Commissariat à la Sécurité Alimentaire, le Directeur Adjoint Chargé de la Lutte Contre la Pauvreté au Commissariat à la Sécurité Alimentaire, le Responsable du projet UVSA « Unités Villageoises de Sécurité Alimentaire », le Responsable Technique à la Cellule d’Appui pour la mise en place de l’Agence d’Exécution des micros projets au sein du Commissariat à la Sécurité Alimentaire, le Directeur des Opérations à l’Agence d’Exécution des micro-projets, Il fut l’Expert consultant pour l’Agence de Développement Urbain (ADU) et puis le Directeur des Infrastructures de cette même agence. Conseiller politique très apprécié, Mohamed Ould Bilal, Ingénieur d’Etat en Hydraulique, fut aussi l’ancien ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Urbanisme et ancien Directeur général de la Société mauritanienne d’électricité (Somelec). Devant ce beau palmarès, le Président mauritanien a donc fait un choix sage et judicieux en mettant à la tête de son gouvernement, un homme d’expérience considéré à la fois intègre et irréprochable sur le plan de la gestion.


En moins d’un an de pouvoir, le Président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, démontre une fois de plus à la population mauritanienne qu’il n’est pas prisonnier des réseaux de l’ex-dirigeant et qu’il est prêt à donner à son pays, une véritable chance de changement.

Par Fares Boudidit

pour Eurafrican Press Club.