Le Maroc bat le Malawi (2-1) et passe en quarts de finale (Lead)

Les Lions de l’Atlas ont réussi à éviter le scénario de la CAN 2019, en Égypte, lorsqu’ils ont été sortis en huitièmes par le Bénin

La sélection marocaine de football a composté, ce mardi en début de soirée, son billet qualificatif aux quarts de finale de la coupe d’Afrique des Nations (CAN 2022), en battant son homologue du Malawi sur le score de 2 buts à 1.


Les Lions de l’Atlas ont réussi ainsi à éviter le scénario de la CAN 2019 en Égypte lorsqu’ils ont été sortis, en huitièmes, par le Bénin. Les protégés du Bosniaque, Vahid Halilhodžić, qui avaient peur de se faire prendre dans le même piège, ont douté jusqu’à la 45e minute du match, avant de se ressaisir juste avant de retourner aux vestiaires.


La première période de cette partie a été tout simplement époustouflante. Les hostilités ont commencé juste après un court round d’observation. Mais, au moment où on s’attendait à voir la première occasion marocaine, ce sont les Malawites qui trouvent la faille dans la défense des Lions de l’Atlas.
Et dès la 7ème minute du jeu. L’attaquant des Flames du Malawi, Gabadinho Mhango reçoit le ballon au milieu du terrain et frappe au but des 40 mètres environ pour tromper le gardien marocain, Yassine Bounou qui n’en croit pas ses yeux. Déjà un à zéro.
Cueillis à froid, les Marocains ont tenté de réagir dès la 17e minute par l’intermédiaire de Imran Louza, dont la frappe vers le centre du but a été stoppée par Charles Thomu, héroïque durant cette première période.


Gabadinho Mhango (Malawi), encore lui, a failli corser l’addition lorsqu’il s’est retrouvé, après un demi-heure du jeu, dans la surface après avoir reçu une passe précise. Mais sa frappe passe juste à côté du poteau droit des bois de Yassine Bounou.
Voulant revenir aussi rapidement dans la partie, les Marocains font preuve d’une grave maladresse devant les buts du Malawi. Imran Louza (27e), Romain Sais (35e), Youssef En Nesyri (38e), Achraf Hakimi (4e) et Sofiane Boufal (42e et puis 44e) multiplient les ratages devant les buts.
Les efforts marocains ont été finalement récompensés juste avant la fin de la première mi-temps. Et c’est Youssef En Nesyri (45+1) qui égalise pour le Maroc.


Au retour des vestiaires, le rythme de la partie a baissé d’intensité et les occasions de scorer étaient plutôt rares pendant plus de 20 minutes. Il a fallu attendre la 70e minute pour voir, Achraf Hakimi, qui a exécuté merveilleusement un coup-franc, donner l’avantage aux siens (2 à 1).
Huit minutes plus tard, Youssef En Nesyri tente sa chance depuis l’intérieur de la surface mais son tir est dévié en corner. La suite de la partie était aussi à l’avantage des Lions de l’Atlas qui auraient pu tuer le match à plusieurs reprises. Les Marocains, comme l’affirme leur sélectionneur à la fin du match, obtiennent « une qualification méritée » et devront croiser le fer avec le vainqueur du match de demain qui opposera la Côte d’Ivoire à L’Égypte pour tenter de faire un nouveau pas vers le sacre final qui les fuyait depuis plusieurs dizaines d’années.

Fatma Bendhaou