Journalist Support : Israël a ciblé 8 femmes journalistes depuis le début de l’année

Selon un rapport publié par le comité de soutien aux journalistes « JSC », à l’occasion du 08 mars, Journée internationale de la femme

Un Comité des droits de l’homme a fait savoir, mardi, que 8 femmes journalistes palestiniennes ont été confrontées à des violations israéliennes, depuis le début de 2022.

Le Comité de soutien aux journalistes « JSC » (une organisation arabe), a ajouté dans un rapport publié à l’occasion de la Journée internationale de la femme, que les violations dont ces femmes journalistes ont été victimes variaient entre « des coups, des traînées, des insultes et des menaces, notant que certaines ont été visées par des balles de métal recouvertes de caoutchouc, des bombes assourdissantes et du gaz lacrymogène »

Le JSC a également signalé, dans le même rapport, qu’Israël avait même utilisé des femmes journalistes comme « boucliers humains », lors de leur couverture des événements en Cisjordanie, en particulier dans la ville occupée de Jérusalem et la région du Néguev.

Le Comité a expliqué que les femmes journalistes palestiniennes « vivent dans des conditions difficiles, en raison des pratiques agressives continues de l’occupation israélienne ».

Et l’organisation d’indiquer que ces violations « révèlent clairement le niveau de persécution du corps journalistique par l’occupation, qui a ignoré toutes les valeurs, principes et décisions des institutions internationales ».

Le comité a considéré les violations israéliennes contre les femmes professionnelles des médias comme une « violation manifeste de la liberté de la presse » et un message de « défi à la communauté et aux institutions internationales, étant donné qu’Israël est au-dessus de tout ».

Le 8 mars de chaque année, le monde célèbre la Journée internationale de la femme.

Nour Mahd Ali Abu Aisha *Traduit de l’arabe par Hend Abdessamad