Imran Khan salue les déclarations de Poutine rejetant toute insulte au Prophète Mohamed

Pour le président russe, insulter le Prophète de l’Islam est une atteinte à la liberté de culte et aux convictions sacrées des adeptes de cette religion

Le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, a salué les déclarations du président russe, Vladimir Poutine, rejetant toute insulte au Prophète Mohamed sous le prétexte de la liberté d’expression.

« Je salue les propos du président russe Vladimir Poutine, qui confirment mon message soulignant qu’insulter le prophète Mohamed n’est en aucune façon synonyme de liberté d’expression », a déclaré Khan, vendredi, sur son compte Twitter.

Et d’ajouter : « Les dirigeants musulmans doivent s’efforcer de faire comprendre que le fait d’insulter le Prophète Mohamed ne relève pas de la liberté d’expression. »

En réponse à une question posée lors de sa conférence de presse annuelle tenue à Moscou, Vladimir Poutine a souligné, jeudi, la limite entre l’insulte aux sentiments d’autrui et le droit de l’artiste à exprimer librement son opinion.

« Que sont les insultes contre le prophète Mohamed ? Est-ce là une liberté créative ? Je ne le pense pas. Il s’agit d’une atteinte à la liberté de religion et aux convictions sacrées des adeptes de l’Islam, et cela donne naissance à d’autres phénomènes, encore plus graves et extrémistes », a déclaré le président russe.

*Traduit de l’Arabe par Mourad Belhaj