Guinée : Alpha Condé et 91 de ses proches poursuivis en justice

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC), a transmis à travers ses avocats français, mercredi 14 avril, au procureur général près la Cour d’appel de Conakry, une liste de « personnalités directement ou indirectement impliquées » dans des crimes, avec des preuves matérielles à leur encontre.

Sur cette liste, figure l’ancien président guinéen, Alpha Condé et 91 autres cadres de son régime.

Leurs discours et actes notamment sont répertoriés et mis sur une clé USB qui a été transmise au procureur Alphonse Charles Wright.

Selon la plainte, il s’agit « du premier lot de preuves de dénonciations des crimes et exactions commis sous le régime d’Alpha Condé ».

D’après les avocats du Front national pour la défense de la constitution, les éléments qui se trouvent dans la clé USB transmis au paquet, « semblent devoir être exploités, dans le cadre des investigations ouvertes ».

Pour rappel, depuis quelques semaines, des anciens ministres du dernier gouvernement d’Alpha Condé sont auditionnés à la direction centrale des investigations judiciaires de la gendarmerie nationale sise à Kaloum pour des crimes économiques commis pendant leur passage au sein du gouvernement de Condé.

Ces anciens membres du gouvernement de Dr Ibrahima Kassory Fofana sont poursuivis par la Cour de répression des infractions Économiques et Financières (Crief) pour « détournement des deniers publics, enrichissement illicite et blanchiment de capitaux ».

Renversé par un coup d’Etat le 5 septembre dernier, Alpha Condé est rentré à Conakry le vendredi 8 avril, après un séjour médical à Abu Dhabi.

Il avait quitté la Guinée le 17 janvier dernier, pour aller se faire soigner aux Émirats arabes unis.

Ce séjour, qui devait initialement durer un mois, sous réserve d’avis médical contraire, avait été prolongé de plusieurs semaines.

Lassaad Ben Ahmed