Gabon : Ali Bongo candidat pour un troisième mandat en 2023

À l’occasion d’un meeting organisé samedi 12 mars à Libreville pour célébrer le 54e anniversaire du Parti démocratique gabonais (PDG), au pouvoir, Ali Bongo Ondimba a annoncé qu’il sera candidat pour la présidentielle de 2023.

« Chers camarades, 2023 approche à grand pas. Je serai là avec vous. Pour vous. La seule issue sera la victoire. Une victoire franche, nette, indiscutable », a déclaré, samedi, le président gabonais.

Ali Bongo Ondimba a estimé qu’il doit être là en 2023 « pour que le travail commencé soit achevé ».

« A titre personnel, j’ai également traversé une terrible épreuve. Aujourd’hui je l’ai totalement et définitivement surmontée », a affirmé Ali Bongo qui, après son accident vasculaire cérébral (AVC), se dit complètement guéri et prêt pour un troisième mandat à la tête du Gabon.

En attendant l’ouverture officielle de la campagne électorale pour la présidentielle de l’an prochain, le président Bongo a demandé à ses partisans de porter haut et fort le message du PDG.

Il faut souligner que l’annonce de cette candidature pour un troisième mandat intervient quelques jours après des grands bouleversements au sein du Parti démocratique gabonais qui a vu le retour de nombreuses personnalités politiques qui avaient tourné le dos à ce parti.

En 2023, Ali Bongo fera face à une opposition pour l’instant affaiblie et divisée, dont les têtes d’affiche que sont Alexandre Barro Chambrier, Guy Nzouba Ndama et Paulette Missambo qui se préparent, chacun de son côté à la compétition, alors que Jean Ping observe un silence.

Ali Bongo Ondimba, 63 ans, est arrivé au pouvoir après une élection présidentielle anticipée organisée en août 2009 après le décès au pouvoir de son père, Omar Bongo Ondimba, qui a dirigé le Gabon de 1968 à 2009.

Ekip AA / Peter Kum