Foot : la Fédération canadienne défend un international, cible de commentaires racistes « ignobles »

Le Canada a perdu son premier match en éliminatoires de la zone CONCACAF pour le Mondial qatari, lors d’une confrontation ponctuée par l’expulsion de Mark-Anthony Kaye

La Fédération canadienne de football (Canada Soccer) a fermement condamné, vendredi, les commentaires racistes qui ont ciblé un joueur international, Mark-Anthony Kaye, expulsé la veille, lors du match qui avait opposé sa sélection au Costa-Rica.

C’est ce qui ressort d’un communiqué mis en ligne, vendredi, par Soccer Canada.

« Canada Soccer condamne fermement toute forme de discrimination et est consterné par le racisme en ligne visant un membre de notre équipe sur les réseaux sociaux », lit-on dans le communiqué.

La fédération a qualifié ces attaques et commentaires de « comportement ignoble, dégoûtant et inacceptable. Point final ».

« Nous ferons tout notre possible pour soutenir nos joueurs — qui ont tout donné pour représenter honorablement notre pays — tout en demandant que des sanctions des plus sévères soient imposées aux responsables », poursuit le communiqué publié sur les réseaux sociaux.

Mark-Anthony Kaye a été expulsé, jeudi soir, lors de la confrontation qui a opposé la sélection canadienne à son homologue costaricaine, à San José, à la 34ème minute, laissant ses coéquipiers en infériorité numérique.

Le Costa Rica a marqué son but victorieux, quelques minutes après l’expulsion de Kaye pour cumul de cartons jaunes, alors qu’un nul aurait suffi au Canada pour valider son ticket de qualification au Mondial qatari, étant première du groupe avec 25 points.

Le Canada affrontera, dimanche, la Jamaïque, à Toronto, et un match nul lui suffira pour se qualifier au Mondial 2022, pour une deuxième participation à cet évènement planétaire. La première présence du pays de l’érable à une coupe du Monde remonte au Mondial mexicain de 1986.

AA / Montréal / Hatem Kattou