Commémoration de l’attentat de la mosquée de Québec de 2017 : Trudeau condamne l’islamophobie

Le PM canadien a rendu hommage également aux six « victimes de cet acte de terrorisme, motivé par la haine »

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a rendu hommage, samedi, aux « victimes de cet acte de terrorisme (tuerie de la mosquée de Québec en janvier 2017) motivé par la haine, qui ont été tuées de manière insensée dans un accès d’intolérance, d’islamophobie et de racisme ».

C’est ce qui ressort d’une Déclaration publiée par Trudeau sur son site électronique officiel, à l’occasion de la « Journée nationale de commémoration de l’attentat à la mosquée de Québec et d’action contre l’islamophobie ».

Le dimanche 29 janvier 2017, un canadien âgé de 28 ans avait ouvert le feu à l’intérieur de la Grande mosquée de la ville de Québec, faisant six morts et dix-neuf blessés parmi les fidèles venus accomplir la prière du soir.

« Aujourd’hui, nous nous rappelons les six personnes qui ont perdu la vie et les 19 autres qui ont été gravement blessées au cours de l’attentat terroriste au Centre culturel islamique de Québec à Sainte-Foy », lit-on dans la Déclaration.

« A l’occasion du cinquième anniversaire de cette tragédie, nous soulignons également la première Journée nationale de commémoration de l’attentat à la mosquée de Québec et d’action contre l’islamophobie », lit-on dans la Déclaration.

« En ce jour, nous rendons hommage aux victimes de cet acte de terrorisme motivé par la haine, qui ont été tuées de manière insensée dans un accès d’intolérance, d’islamophobie et de racisme », poursuit le Premier ministre fédéral.

Trudeau a ajouté que « Nous sommes solidaires des survivants et des personnes blessées, des familles et amis qui ont perdu un être cher ainsi que de toutes les communautés de Québec et du Canada tout entier dont la vie a changé à jamais ».

Il a rendu hommage aussi « aux héros et aux premiers répondants qui ont agi avec empressement et courage pour sauver la vie des fidèles », soulignant que « Ce lâche attentat visait à instaurer un climat de peur et de division ».

Trudeau a, par ailleurs, estimé que « Le Canada s’efforce de défendre les droits de la personne, la liberté d’expression et la liberté de croyance », relevant que son gouvernement « condamne l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination qui existent dans notre société, et c’est pourquoi la lutte contre l’islamophobie fait partie intégrante de la Stratégie canadienne de lutte contre le racisme ».

Il a rappelé, à ce propos qu’au mois de juillet dernier, le gouvernement fédéral « a tenu le Sommet national sur l’islamophobie », durant lequel « nous nous sommes engagés à soutenir des programmes de lutte contre le racisme qui visent l’islamophobie et la violence motivée par la haine ».

De plus, a-t-il poursuivi, « nous donnons suite à notre intention de travailler de concert avec les communautés musulmanes afin de désigner un représentant spécial chargé de la lutte contre l’islamophobie ».

En conclusion, Trudeau a souligné qu’au « nom du gouvernement du Canada, j’encourage tout le monde à prendre le temps de se rappeler les victimes et les survivants de la fusillade meurtrière survenue au Centre culturel islamique de Québec ainsi que toutes les personnes ayant été touchées par ce crime odieux ».

« Ensemble, nous poursuivrons notre combat contre l’islamophobie et toutes les formes de haine à mesure que nous bâtirons un pays plus fort, plus diversifié et plus inclusif », a-t-il lancé.

Majdi Ismail / Montréal / Hatem Kattou