Colombie: le Président Duque accueille le Secrétaire général de l’ONU, Guterres

Les deux responsables ont discuté de la paix en Colombie, de la situation des migrants vénézuéliens et de la lutte contre le réchauffement climatique

Le Président colombien, Ivan Duque a accueilli le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres, mercredi à Bogota.

Guterres effectue actuellement une visite en Colombie.

En marge de sa visite, il s’est réuni avec le Chef d’État, pour une discussion privée au Palais présidentiel, Narino.

Durant la conférence de presse qu’il a tenue après l’entretien, Guterres a déclaré : « La Colombie agit de manière déterminée pour assurer la paix. La visite qui m’a permis d’observer l’avancement du processus de paix, se termine aujourd’hui. J’en suis convaincu. En Colombie, rien ne peut justifier les violences ou les actes perpétrés par les groupes armés. »

Pour Guterres, les violences causés dans le pays, sont une combination des groupes armés et du trafic de stupéfiants.

« Le gouvernement colombien doit choisir la meilleure voie [pour lutter] », a-t-il insisté.

Le Secrétaire général a ajouté qu’il faut assurer la sécurité des membres des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) qui ont déposé leurs armes.

« Il faut saisir cette opportunité historique et ne faire aucun pas arrière », a insisté Guterres, notant qu’il s’est réuni, en marge de sa visite, avec les anciens membres des FARC, les victimes de conflit et les représentants des communautés locales.

Pour sa part, le Président Duque a déclaré avoir discuté avec Guterres, de la lutte contre le réchauffement climatique ainsi que la situation des migrants vénézuéliens.

« La Colombie s’est fixée des objectifs sur la neutralité carbone d’ici 2050 et les plans d’action, a-t-il noté. En outre, nous avons adopté la Loi sur la Protection provisoire pour les migrants vénézuéliens. »

Sinan Doğan / Bogota *Traduit du turc par Nur Asena Ertürk

Colombie: le Président Duque accueille le Secrétaire général de l’ONU, Guterres

Les deux responsables ont discuté de la paix en Colombie, de la situation des migrants vénézuéliens et de la lutte contre le réchauffement climatique

Le Président colombien, Ivan Duque a accueilli le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres, mercredi à Bogota.

Guterres effectue actuellement une visite en Colombie.

En marge de sa visite, il s’est réuni avec le Chef d’État, pour une discussion privée au Palais présidentiel, Narino.

Durant la conférence de presse qu’il a tenue après l’entretien, Guterres a déclaré : « La Colombie agit de manière déterminée pour assurer la paix. La visite qui m’a permis d’observer l’avancement du processus de paix, se termine aujourd’hui. J’en suis convaincu. En Colombie, rien ne peut justifier les violences ou les actes perpétrés par les groupes armés. »

Pour Guterres, les violences causés dans le pays, sont une combination des groupes armés et du trafic de stupéfiants.

« Le gouvernement colombien doit choisir la meilleure voie [pour lutter] », a-t-il insisté.

Le Secrétaire général a ajouté qu’il faut assurer la sécurité des membres des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) qui ont déposé leurs armes.

« Il faut saisir cette opportunité historique et ne faire aucun pas arrière », a insisté Guterres, notant qu’il s’est réuni, en marge de sa visite, avec les anciens membres des FARC, les victimes de conflit et les représentants des communautés locales.

Pour sa part, le Président Duque a déclaré avoir discuté avec Guterres, de la lutte contre le réchauffement climatique ainsi que la situation des migrants vénézuéliens.

« La Colombie s’est fixée des objectifs sur la neutralité carbone d’ici 2050 et les plans d’action, a-t-il noté. En outre, nous avons adopté la Loi sur la Protection provisoire pour les migrants vénézuéliens. »

Sinan Doğan / Bogota *Traduit du turc par Nur Asena Ertürk